Actualité à la Une...

Montpellier Stream Show, on y était !

2022-10-10

Les 1er et 2 octobre dernier s'est tenu le Montpellier Stream Show. Pour la première édition de l'événement, les acteurs locaux du jeux vidéo ont répondu présents !Des streamers locaux à l’honneurDevenir un événement majeur de la sphère locale du jeu vidéo. Voilà l'ambition affichée par le Montpellier Stream Show, qui organisait les 1e et 2 octobre sa première édition au sein du Parc des Expositions de Montpellier. Pour l'occasion, l'événement a rassemblé pas moins de 4000 visiteurs et 2 millions de personnes connectées, autour des tests, shows et autres moments ludiques animés par les plus grands streamers présents pour l'occasion.Un jeu vidéo de l’ETPA mis à l’honneur et récompensé !L'ETPA était bien sûr présente à l'événement, soucieuse de soutenir cette initiative qui vise à développer la visibilité et la notoriété de l'industrie montpelliéraine du jeu vidéo. Sur son stand, les visiteurs ont pu essayer les jeux vidéo conçus par les étudiants de l'école, et s'immerger dans des univers graphiques aussi originaux que variés.Dimanche 2 octobre, c'est le jeu Makina - conçu par des étudiants de la promotion 2022 de l'ETPA - qui a été mis à l'honneur. Pendant 45 minutes, deux des créateurs du jeu, Thomas Legal et Max-Martin Sherie - aujourd’hui respectivement en contrat chez Ubisoft Montpellier, et stagiaire chez Playdigious - ont eu l'opportunité de présenter leur jeu vidéo sur scène, et de le faire tester à 3 steamers qui se sont affrontés, pour le plus grand plaisir de l'assistance.Ce jeu compétitif, qui se joue à deux, oppose un géant - contrôlé par un joueur équipé d'un casque VR - et un feu follet - contrôlé par un joueur PC - chacun devant éliminer l'autre à l'aide de différentes ressources. Par ailleurs, l’association de professionnels Push Start, également présente à l’événement, a décerné un prix à Makina, récompensant ce jeu vidéo étudiant au gameplay asymétrique et des plus funs.Un weekend plein de belles surprises et riche en découvertes !

etpa

Crystal Bond récompensé au VRJAM AWARDS 2022 !

2022-09-30

Le 28 septembre dernier s’est tenu le festival VRJAM, qui met en lumière les entreprises et acteurs de la réalité augmentée sur tout le territoire de l’Occitanie. À cette occasion, un jeu vidéo de la promotion ETPA 2022 s’est fait remarquer…VRJAM : le rendez-vous des acteurs de la réalité virtuelleLe festival VRJAM, c’est le rendez-vous immanquable des amateurs et autres passionnés de réalité virtuelle et de réalité augmentée. Pour son édition 2022, organisée par La Mêlée dans la capitale occitane, les organisateurs ont attribué des prix dans les catégories suivantes : Culture, Evénementiel, Formation, Industrie, Entertainment, VR pour une cause et Arts numérique, mettant à l’honneur le travail et les qualités des acteurs locaux.C’est à cette occasion que le jeu vidéo Crystal Bond - qui avait remporté en juin dernier le Grand Prix Jeu Vidéo de l’ETPA - a su tirer son épingle du jeu, en remportant le prix VR Entertainment. Niels Ferreira, Julian Jaworek, Paul-Eli Rawnsley, Lex Rouanet, Marie Frey et Maxime Gonzales - les 5 créateurs du jeu - voient ainsi leur talent et le défi technique de leur jeu de fin d’études récompensé, qui plus est par un jury d’experts reconnus !Crystal Bond, c’est quoi ?Dans Crystal Bond, le joueur est immergé dans un univers apaisant, aux graphismes légers et colorés, où il va devoir venir en aide à une petite araignée - Loon - dans sa quête ultime d’atteindre la Lune. Grâce à la réalité virtuelle, le jeu se joue sans manette, et seulement à l’aide d’un casque de réalité virtuelle capable de capter le mouvement des mains du joueur. Cette technologie, appelée "hand-tracking", apporte au joueur une plus grande précision et une meilleure réactivité.Pour les plus curieux, le prototype du jeu Crystal Bond est proposé en libre accès sur la plateforme de jeu vidéo de l’ETPA.Félicitations à l’équipe du jeu !

etpa
Toutes les actualités
1658845004-confs-ubisoft-2022-fb

[Entretien] Séminaire Ubisoft

25 juillet 2022

À l'occasion des conférences données par Ubisoft sur notre campus de Montpellier, nous avons partagé un moment avec ces pros du jeu vidéo. Un florilège de conférences Ubisoft sur le campusL'an dernier, l'ETPA était heureuse de recevoir des professionnels de chez Ubisoft. Ces derniers avaient donné une suite de conférences dans lesquelles ils présentaient tour à tour leur métier et leur parcours.Nous avons réitéré l'expérience cette année, avec un panel de professionnels tout aussi varié :Omar Sabrou / Concept Artist Mathieu Montreuil - Technical Game DesignerGeoffrey Tichadelle - Technical Game DesignerMaxime Caumontat - Sound DesignerLaura Molina - Material ArtistDaurélia Gazel - Level ArtistLéna Miguet - Junior AnimatorDamien Contreras - Lead AnimatorAllan Claver - Project Coordinator À noter que parmi eux, Geoffrey Tichadelle est un ancien étudiant de l'ETPA Toulouse, aujourd'hui Technical Game Designer chez Ubisoft Montpellier !Suite à leur intervention devant un parterre d'étudiants, ils nous ont accordé quelques instants pour répondre à nos questions face caméra. De courts entretiens aussi intéressants que chaleureux, que nous vous partageons en une seule vidéo.Ainsi, on en apprend un peu plus sur les fonctions de chacun et à quel point tous ces métiers peuvent être complémentaires. On y trouve également quelques "tips" pour démarrer sa carrière dans le jeu vidéo, et aussi une idée de l'ambiance qui peut régner dans les studio du géant français à Montpellier.Merci à eux pour leur participation, et rendez-vous l'an prochain peut-être !

Etpa - Actualités
1661356716-grand-prix-jv-2022-rennes-259

[Grand Prix] 2022 : une édition sous le signe de l’audace

22 juillet 2022

En juin dernier, l’ETPA a organisé son Grand Prix Jeu Vidéo 2022. Pour l’occasion, ce sont deux cérémonies qui se sont tenues : l’une à Toulouse, pour le jury des étudiants de l’ETPA Toulouse, et l’autre à Rennes, pour le jury de la toute 1e promotion de l’établissement ! Ce rendez-vous annuel, qui rassemble les étudiants de dernière année, est le point culminant de la formation jeu vidéo.une promotion audacieuse !Et c’est d’abord l’ETPA Toulouse qui a donné le top ! Le 23 juin dernier, un parterre de professionnels était présent, impatient de découvrir les projets / jeux de fin d’études que les étudiants ont élaborés et conçus pendant une année entière. De nombreux studios se sont déplacés pour l’événement, en vue notamment de recruter les jeunes talents prometteurs de l’ETPA.Puis le 30 juin, c’était au tour des étudiants de l’ETPA Rennes de se lancer dans l’arène, pour présenter les travaux de la toute première promotion de la formation Jeu Vidéo de l’établissement. Un rite de passage aussi stressant qu’enthousiasmant !Des acteurs de l’industrie du jeu vidéo toujours plus prestigieuxParmi ces professionnels du jeu vidéo, quelques pointures mondialement reconnues étaient présentes, et notamment Ubisoft (Assassin’s Creed, Far Cry, Tom Clancy, Just Dance…), Focus Entertainment (3e éditeur de jeu en France), Don’t Nod - à qui l’on doit notamment les différents épisodes du jeu Life Is Strange -, mais aussi Playdigious, éditeur de jeux indépendants, ainsi que Succubus Interactive et Manzalab, deux studios spécialisés dans le serious game. De quoi impressionner nos étudiants, qui ont bien mesuré la chance qu’ils avaient de pouvoir présenter leur travaux à ces acteurs phares du secteur du jeu vidéo.Vidéo ToulouseVidéo Rennes8 jeux en lice pour les 2 établissementsLes jeux de fin d’études de l’ETPA ToulouseÀ Toulouse, ce sont au total 4 jeux vidéo que les étudiants ont présenté, et sur lesquels ils ont travaillé en groupe tout au long de l’année.Crystal Bond : réalisé par Niels Ferreira, Julian Jaworek, Paul-Eli Rawnsley, Lex Rouanet, Marie Frey et Maxime Gonzales, ce jeu vidéo en réalité virtuelle permet au joueur de s’immerger dans un univers onirique, où il vient en aide à Loon, une petite araignée qui rêve d’atteindre la lune.Before Dusk : dans ce jeu d’aventure et de réflexion, réalisé par Alexis Lu, Baptiste Morel, Benjamin Baptiste, Cassandra Guittard, Jules Vannier, Julien Poulain et Thomas Guérin, le joueur incarne le personnage de Frank, dont la mission est de libérer son peuple de poupées de l’oppression d’une sorcière maléfique.Makina : Noélie Boyer, Ombelyne Cracco, Aiden Provost-Lacommare, Thomas “Blue” Legal, Gaëtan Berger, Max-Martin Sherie et Valentin Girault ont imaginé ici deux personnages, un monstre géant et un petit feu-follet, qui s’affrontent. Au cœur d’une ville plongée dans le noir, ils tentent de survivre aux assauts de l’adversaire, chacun devant faire avec ses points forts et ses points faibles.InnerFire : réalisé par Arthur Sirech, Benjamin Bertato, Cédric Francisco, Maxime Sanchez, Romain Payet et Thomas Pezzoli, et inspiré des plus grands jeux vidéos d’aventure, InnerFire suit la trace de Tummo, une jeune femme qui se réveille dans les Limbes, suite à un accident qui l’a plongée dans le coma. Le joueur va l’accompagner dans la quête de son énergie perdue, et l’aider à échapper aux Zélotes qui sont à ses trousses.Après de longs échanges, les membres du jury ont délibéré, attribuant le Grand Prix Jeu Vidéo ETPA 2022 à Crystal Bond, pour lequel le pari audacieux et réussi de la réalité virtuelle a été grandement salué.Les jeux de fin d’études de l’ETPA RennesLes étudiants de l’ETPA Rennes ont eux aussi présenté 4 jeux vidéos de fin d’études.Reminiscence : réalisé par Cédric Hervet, Eloi Chamnbrun, Quentin Gothard, Gaël Juino, Alexandre Jorite, Jules Colin, Stévenn Guégan, ce jeu vidéo d’aventure à la première personne suit les pérégrinations d’un jeune homme, Milan, qui va tenter de reconstituer les souvenirs de “son” printemps de Prague, afin de retrouver la trace de son frère.Last Call : dans un environnement de jeu digne de la série Homeland, Last Call amène le joueur à se glisser dans la peau d’un opérateur téléphonique, dont la mission est d’accompagner et d’aider les personnes qu’il a au bout du fil, et qui se retrouvent face à des situations de danger et d’urgence. Le jeu a été réalisé par Nathan Dournaux, Jules Duhommet, Athénaïs Hacquin, Néo Joly, Samuel Nicault, Antoine Oger et Maxime Rousseau.Oh Sheep! : réalisé par Joseph Ronzier, Elvis Guernion, Kevin Nabot, Yann Laforge, Mathieu Chaffre, Antoine Renou, Ugo Tabone, Oh Sheep! raconte les aventures de Placidie, une jeune femme qui tente de retrouver sa colonie, après avoir atterrit dans un monde extraordinaire. Pour ce faire, elle va pouvoir compter sur les moutons qui pullulent dans cet univers, et qui l’aideront à affronter les dangers de ce monde.Fall of Desento : réalisé par Valentin Pivot-Lemée, Damien Le Mâl, Mathieu Cabot, Coline Landemaine, Guillaume Mariette, Charles Remande et Luna Simoes, Fall of Desento suit Nora, une jeune femme qui tente par tous les moyens de sauver son monde, ravagé par un vortex qui ne cesse de gagner du terrain. Dans ce jeu de plateforme et d’exploration, le joueur doit l’aider à atteindre le cœur du vortex avant qu’il ne soit trop tard.Et c’est Oh Sheep! que les membres du jury ont plébiscité, et dont ils ont particulièrement apprécié la jouabilité et l’univers graphique. Il devient ainsi la toute première réalisation de l’ETPA Rennes à remporter le Grand Prix Jeu Vidéo ETPA !Félicitations à toutes les équipes, qui ont mené un travail sérieux et appliqué tout au long de l’année, et qui une fois encore ont su montrer toute l’étendue des talents et compétences des étudiants de l’ETPA.À l’année prochaine !Retrouvez et......testez tous nos jeux sur la plateforme Itchio !

Etpa - Actualités
1657102186-celia-hodent-vignette-2

[Conférence] Celia Hodent, la psychologie au service de l'UX

20 juin 2022

L’ETPA de Montpellier a eu la chance de recevoir la visite de Célia Hodent, qui nous a fait l’honneur de tenir une conférence à destination de nos étudiants. Au programme : UX, psychologie et éthique dans le jeu vidéo. Quésaco ? On vous explique tout !Un parcours atypiqueDoctorante en psychologie cognitive, Célia Hodent met son expertise au service du jeu vidéo. Après avoir fait ses armes chez Ubisoft, puis chez Epic Games en tant que directrice de l’UX sur Fortnite, elle officie aujourd’hui en tant que consultante, et offre ses compétences aux divers acteurs de la sphère du jeu vidéo. Son livre Dans le cerveau du gamer - Neurosciences et UX dans la conception de jeux vidéo offre une lecture enrichissante des avantages à comprendre les mécanismes du gamer, en vue de les prendre en compte dans la conception du jeu, dans une approche UX perfectionnée.La création d’une charte éthique dans le jeu vidéoA l’occasion de son passage à l’ETPA, elle a pris le temps d’expliciter l’importance de l’UX, de la qualité du vécu des joueuses et joueurs, et la nécessité d’adopter un regard “détaché de sa propre perception”, dans un souci de qualité optimale. Vis-à-vis de l’UX, justement, Célia Hodent a également mis l’accent sur l’utilité d’une approche cognitive, en vue d’améliorer l’expérience du jeu vidéo. Enfin, elle a dédié tout un pan à la question de l’éthique dans le jeu vidéo : “L’un des gros projets sur lesquels je travaille en ce moment c’est d’essayer de développer un code éthique, une charte éthique dans le jeu vidéo. C’est un gros chantier, que l’on vient juste de démarrer, et pour lequel on a créé un site internet, www.ethicalgames.org”. Un sujet qui retient toute son attention, dans une époque où l’impact des jeux vidéo est une question complexe à traiter : “Il y a évidemment des considérations éthiques à avoir, mais de là à dire que les jeux vidéo rendent violent [...] c’est faux ! Et on a déjà des études qui le prouvent.”De quoi questionner un peu plus nos étudiants qui, grâce à cette rencontre, envisagent des considérations nouvelles et perfectionnent leur culture du jeu vidéo.Et il semblerait que le plaisir ait été partagé ! Célia Hodent a loué l’intérêt manifesté par les étudiants tout au long de sa présence sur le campus : c’était “vraiment cool de voir ces échanges, et à quel point ils, et elles, avaient ce souhait de comprendre. Ca ne m’arrive pas toujours d’avoir des étudiants qui posent autant de questions ! C’était vraiment agréable."

Etpa - Actualités
1654791879-stunfest-2022-1

L'ETPA partenaire du Stunfest 2022 !

10 juin 2022

 L’ETPA de Rennes, partenaire de la 17e édition du festival de jeu vidéoLes 20, 21 et 22 mai derniers, les équipes de l’ETPA Rennes ont pu participer au désormais très célèbre Stunfest. Ce festival de jeux vidéo, à la renommée internationale, rassemble chaque année plus de 13.000 visiteurs, et des centaines de milliers de spectateurs à travers le monde. Au programme : tests, tournois d’esport, conférences, mais aussi concerts et ateliers ludiques !L’ETPA Rennes, partenaire de l’événement, était présente pour l’occasion : professeurs et étudiants ont tenu un stand tout au long du week-end, sur lequel les visiteurs ont pu tester les jeux des étudiants, et notamment des 3e année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérience a été un vrai succès : “On a eu des retours vraiment intéressants sur les jeux, les gens étaient très enthousiastes ! Et puis on a fait des rencontres très enrichissantes. Bref, on a passé un super moment !”, nous a rapporté l'un des étudiants présent sur le stand de l'école.3 jours, 4 lieuxLe festival, qui s’est tenu dans l’historique quartier Sainte-Anne, présentait la particularité d’investir 4 lieux. Et non des moindres ! Au sein du Couvent des Jacobins, ce ne sont pas moins de 500 joueurs qui se sont affrontés dans des tournois d’esport, sous les yeux conquis du public. Un espace était également dédié aux récentes créations et innovations technologiques. Les studios indépendants étaient quant à eux rassemblés au Théâtre du Vieux Saint-Etienne, où ils ont pu présenter les versions test de leurs jeux vidéo. La Salle de la Cité concentrait l’aspect plus festif de l’événement, et accueillait notamment les concerts, les performances, ainsi que les conférences. Enfin, des ateliers ludiques et d’autres curiosités en lien avec le festival étaient proposés au Jeu de Paume. Le tout dans une ambiance récréative et conviviale !Rennes, terre de jeu vidéoRennes entretient avec l’industrie du jeu vidéo une relation très étroite. C’est dans la région que les frères Guillemot lancent l’aventure d’Ubisoft, dont le siège de la branche Entertainment se trouve toujours dans la ville de naissance des 5 entrepreneurs. Ces dernières années, Rennes a vu un grand nombre de studios s’installer sur son territoire, et la ville bénéficie aujourd’hui d’une véritable dynamique en la matière.C’est d’ailleurs en vue de répondre à des besoins de formation en jeux vidéo de plus en plus accrus que l’ETPA a fait le pari de s’installer à Rennes en 2019, et d’y proposer sa formation Conception et réalisation de jeux vidéo.

Etpa - Actualités
1655195594-conference-edouard-imbert-loic-paulus-julie-dayre-tara-quinsac-8

Défilé de pro au campus de Toulouse

30 mai 2022

3 conférences sur le jeux vidéo En mai dernier, la formation Jeu Vidéo de l’ETPA a organisé plusieurs conférences à destination de ses étudiants. Ce sont 4 professionnels du secteur qui ont été reçus par les équipes pédagogiques toulousaines, afin de présenter leur travail, les projets sur lesquels ils ont collaboré, et accompagner les étudiants dans leur production de fin d'études.Edouard Imbert, Game Designer chez Larian StudiosLead Game Designer au sein du studio belge Larian Studios, Edouard Imbert a présenté à nos étudiants le jeu vidéo sur lequel il travaille actuellement, Baldur’s Gate III, dont la sortie est programmée courant 2023. Lors de la conférence qu’il a animée au sein de l’ETPA, il s’est concentré sur son métier de Game Designer, ainsi que sur celui de Combat Designer, une fonction qu’il a occupée pour le jeu Divinity : Original Sin II et qui consiste à mettre en œuvre et peaufiner des expériences de combat convaincantes. Pas avare de précieux conseils, Edouard a dans un second temps étudié les productions de fin d’études des 3e année, sur lesquelles il a pu donner son opinion, et apporter quelques pistes d’amélioration.Tara Quinsac, Concept Artist chez DONTNOD EntertainmentLa conférence animée par Tara Quinsac à destination des étudiants de l’ETPA n’aura pas laissé les fans de Life is Strange indifférents. C’est en effet au 2e opus de la franchise que la Concept Artist de chez DONTNOD Entertainment a consacré son intervention, en dévoilant une partie de son travail élaboré à l’occasion de ce projet de grande envergure. Ses recherches graphiques en matière d’accessoires, de véhicules, d’ambiance, de décors, ou encore d’assets in-game (icônes, notifications UI…) sont autant d’éléments sur lesquels elle s’est arrêtée. Les étudiants en 3e année ont ensuite pu échanger avec Tara, qui s’est plongée consciencieusement dans les univers de leurs projets de fin d’études. Enfin, cerise sur le gâteau, la Concept Artist a dévoilé quelques bribes d’un projet encore tenu secret, explicitant aux étudiants le travail élaboré en matière de décor, de personnages, d’animation, d’UI ou encore de FX… Bref, de quoi satisfaire les curieux présents dans l’amphithéâtre !Loïc Paulus, Character Designer, et Julie Dayre, RH, chez Asobo StudiosDerniers à passer mais pas des moindres, Loïc Paulus et Julie Dayre, des studios Asobo, nous ont également fait l’honneur de leur présence au sein de l’ETPA Toulouse, en leur qualité respective de Character Designer et Ressources Humaines.Le premier a pu expliciter son parcours aux étudiants, et leur présenter son travail sur les personnages du jeu A Plague Tale : Innocence, et sa suite, A Plague Tale : Requiem.Julie s’est quant à elle attachée à présenter les spécificités du recrutement dans la sphère du jeu vidéo, apportant de nombreux conseils aux étudiants dans leurs futures recherches professionnelles.Un grand merci à ces 4 intervenants, dont les conférences ont été grandement appréciées aussi bien de nos étudiants que des équipes pédagogiques présentes pour l’occasion.

Etpa - Actualités
1653061394-20220509-205804

Quand l'opéra rencontre le jeu vidéo

18 mai 2022

Chaque année, l'Opéra sollicite des écoles de la région pour leur proposer un partenariat. Le but étant de croiser "culture classique" et "génération numérique". Cette année, Opéra Orchestre National Montpellier a choisi l'école ETPA pour réaliser un jeu vidéo en rapport avec l'opéra Tosca qui se joue ce printemps au Corum, depuis le 9 mai. Un défi relevé brillamment par quelques-uns de nos étudiants ! Ainsi, il a été demandé à une 10aines d'élèves de 2ème année, de réaliser un jeu vidéo dont l'univers et le gameplay s'appuierait sur celui de l'opéra Tosca. Sachant que celui-ci ne s'adresserait pas aux enfants, mais plutôt à un public adulte (voir mûr), et qu'il serait en libre utilisation dans le Corum, il leur fallait penser le projet comme un jeu accessible, court et amusant dès les 1ères secondes de jeu.Mission réussie pour nos jeunes concepteurs de jeux, puisque le projet a été validé par l'OONM (Opéra Orchestre National Montpellier). Il est resté jouable par les visiteurs durant une semaine. Et pour récompenser nos étudiants, ces derniers sont été invités à visiter l'Opéra Comédie, à rencontrer l'équipe artistique de Tosca et à assister gratuitement à sa toute 1ère représentation.La team de concepteurs en herbeLe jeu a été réalisé par 11 étudiants de 2ème année et supervisé par notre professeur Rémi Cham (physics programmer). En voici la liste :Brieux Caquelin (intégrateur)Alexis Heng (Sound designer)Loïc Barbato (Programmeur)Lucas Mazenc (FX artist)Anaïs Biscaras (Animatrice)Mickael Flaesch-Perreau (Game designer)Grégoire Fontanelli (Leader 3D)Romain Coutellier (Rigger)Vincent Callede (Leader FX)Andréa Michel (Sound designer)Vincent Gauthier (Graphiste 2D)Testez leur jeu !Télécharger le jeuLe principe est simple, le joueur incarne l'un des personnages de Tosca et doit en traverser les différentes scènes. Pour cela, il lui faut d'abord vaincre un autre protagoniste de l'opéra (différent à chaque scène) dans un duel lyrique. En usant de son habilité à la manette, il doit suivre la courbe de chant de son avatar. Ce gameplay est soutenu par un environnement 3D et ambiancé avec la musique de l'Opéra Tosca, of course !

Etpa - Actualités
1653654755-lego-star-wars-la-saga-skywalker

[SPOTED] Yann Regourd a travaillé sur le dernier LEGO Star Wars

06 mai 2022

Notre ancien étudiant Yann Regourd fait partie de l'équipe de développement du nouveau Star Wars Logo : La Saga Skywalker. Une réussite dont il peut être fier ! Entretien avec cet expert des effets spéciaux dans le jeu vidéo.Diplômé de l'ETPA en 2019, Yann a effectué son stage chez FREYA Games, avant d'être recruté par le studio TTGames. Une rapide ascension qui l'a mené aujourd'hui à faire ce qu'il aime dans le secteur du jeu vidéo.Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler dans le jeu vidéo ?"Je suis passionné par le jeu vidéo depuis tout jeune ! Impossible de compter le nombre d'heures que j'ai pu passer à jouer avec mes frères et mon cousin. À côté de cela, j'ai toujours eu une attirance pour les effets spéciaux, cinéma et jeu vidéo confondus. Je passais des week-ends entiers à trafiquer des effets sur Adobe After Effects (logiciel de création vidéo), entre autres. D’abord dans le cinéma, car j'avais plus de connaissances sur le sujet à cette époque, puis dans le jeu vidéo. C’était moins accessible, j’ai donc décidé de m’y intéresser à fond sur mon temps libre. Jouer ne me suffisait plus, j’avais envie de créer !J'ai entendu que la formation de l'ETPA était bien réputée, alors je me suis lancé. Ce n'est qu'au fil des études que je me suis spécialisé sur les effets spéciaux et que j’ai embrassé ma passion, tout en gardant un réel intérêt pour le game design." En quoi consiste ton métier et quel est ton rôle sur SW LEGO ?"Mon métier, c'est VFX Artist. En d'autres termes, je m'occupe des effets spéciaux dans les jeux vidéo, si l'on a besoin de mettre des particules de fumée dans une scène du jeu, de faire exploser de choses ou bien d'accompagner un mouvement d'épée avec le visuel adéquat, c'est vers moi que l'on se tourne. Au- delà de l'aspect purement visuel, les VFX transmettent une décision de game design aux joueurs, c'est concrètement ce qui leur permet de comprendre ce qu'il se passe à l'écran pendant leur partie.J'ai commencé en tant que junior VFX Artist sur Lego Star Wars : The Skywalker Saga, et ce fût une excellente première expérience professionnelle, le jeu est immense, donc j'ai pu travailler sur plusieurs missions toutes différentes et ainsi, découvrir ce que l'on attend d'un VFX artist en général, comme par exemple habiller un niveau de jeu avec des effets d'environnement pour le rendre plus vivant, ou bien travailler sur les cinématiques de destruction des vaisseaux capitaux. J'ai dû également travailler avec d'autres départements, comme les animateurs et les sound designers par exemple, pour réfléchir et créer les effets nécessaires et directement liés à ces autres disciplines. L'avantage de travailler directement en sortie d'école sur un projet aussi complet, c'est que j'ai pu toucher à tout en terme de création d'effets, du plus simple au plus complexe, mais également de faire partie d'une équipe de plus de 10 personnes seulement pour les VFX, des leads, des seniors, des spécialistes, donc une bonne opportunité pour moi d'apprendre de ces personnes et de m'améliorer rapidement. Une expérience triple A très enrichissante pour débuter dans le milieu formidable du jeu vidéo. J'ai ensuite enchaîné sur des projets (tenus encore secrets), qui sont autant de nouvelles expériences enrichissantes." Quel est ton parcours scolaire et pro ?"J'ai fait ma scolarité à Toulouse, au lycée Jean Jaurès (anciennement "Jolimont"), j'ai passé un bac Scientifique, mention Science de l'Ingénieur. Après obtention du diplôme, j'ai intégré l'université Paul Sabatier en Sciences Fondamentales Appliquées, mention Informatique, il m'a fallu 2 ans pour me rendre compte que je n'étais absolument pas à ma place. Je voulais étudier dans l'art et le jeu vidéo, j'ai donc rejoint l'ESMA pour une mise à niveau en Art Appliqués et ensuite l'ETPA pour la formation Concepteur de Jeu vidéo. Mon parcours pro commence en sortie d'école avec un stage en game design, et VFX, dans l'entreprise de l'un de mes anciens professeurs (FREYA Games), pour une durée de 3 mois. Après cela, j'ai ressenti le besoin de m'expatrier pour travailler dans un studio de jeux anglophone, mais aussi pour découvrir la vie dans un autre pays tout simplement. J'ai cherché directement en VFX car ça me plaisait beaucoup, passé des entretiens et des tests pour plusieurs studios. J'ai eu 3 réponses positives pour des postes de VFX artist. TT Games au Royaume-Uni a particulièrement retenu mon attention car l'on m'avait déjà annoncé que je travaillerai sur LEGO Star Wars, ça me paraissait la meilleure expérience pour moi. Et je suis très content d'avoir fait ce choix, maintenant que le jeu est sorti, c'est un vrai tremplin pour moi en temps que première expérience pro sur le CV. Je suis maintenant en plein processus de recrutement pour bouger à nouveau et progresser dans ma carrière, dans un autre pays et un autre studio avec un poste plus important." Pourquoi avoir choisi l’ETPA ?"J'ai commencé ma réorientation à l'ESMA en MANAA (Mise À Niveau en Art Appliqués), qui partage les même locaux avec l'ETPA. Puis, ayant entendu du bien de la formation Jeu Vidéo, je n'ai pas hésité !" Qu’est-ce que cette formation t’a apporté d’utile pour ton parcours professionnel ?"Selon moi, l'atout de cette formation est d'avoir eu l'opportunité de toucher à tout dans le processus de création d'un jeu vidéo. Bien que le game design reste le cœur de celle-ci, le fait d'avoir pu mettre les mains dans de l'animation, de la modélisation 3D, du dessin traditionnel et digital, ou encore de la programmation, nous a permis d'avoir un regard général sur l'ensemble de ces disciplines. Et même sans être spécialisé, c'est important de savoir comment ça fonctionne, pour mieux travailler avec les différents pôles d'un studio. Par exemple ici, à TT Games, il m'est arrivé plusieurs fois que l'on me fasse des compliments sur ma capacité à être polyvalent et d'avoir des bases sur l'ensemble des disciplines de production, ça m'a permis de me démarquer, mais aussi d'être un réel atout pour mon équipe." Un conseil pour nos étudiants ?"Je n'ai pas de recette miracle à donner pour réussir, mais je dirais que la base est d'être passionné et curieux. S'intéresser à tout et avoir des notions dans différents domaines, ça servira toujours d'une manière ou d'une autre lors d'un entretien avec des recruteurs, et surtout au sein d'une équipe de conception de jeux. En ce qui concerne l'insertion professionnelle, le meilleur conseil que je puisse donner, c'est d'abord de ne surtout pas hésiter à envoyer un maximum de candidatures et de passer le plus d'entretiens possible. C'est toujours bien d'avoir le choix. Ensuite, ne surtout pas hésiter à bouger et à s'expatrier. Ça ouvre beaucoup plus de portes, les recruteurs apprécient et d'un point de vue personnel, c'est très enrichissant de travailler dans un autre pays et une autre culture. Je ne regrette pas du tout de l'avoir fait, je leur conseille vivement ! Et bien sûr, l'anglais est indispensable."Merci Yann et bonne continuation pour ta carrière !

Etpa - Actualités
1649327238-perpignan-game-jam-2022-team-iohannes-inc

Perpignan Game Jam - Nos étudiants remportent la 1ère place !

06 avril 2022

Début avril, avait lieu la 4ème édition de la Perpignan Game Jam. Parmi les 10 équipes participantes, 2 étaient composées d'étudiants ETPA de Toulouse. Et bonne surprise, la 1ère place est occupée par l'une d'entre elles !L'événement était organisé conjointement par Play Curious, NTWU et UPVD IN CUBE. À cause de la situation sanitaire actuelle, cette 4ème édition a dû se faire en ligne. Un Discord dédié a été mis en place pour que tous les participants puissent accéder à toutes les informations et animations, et afin de communiquer ensemble. Des coachs spécialisés dans leur domaine étaient présents pour épauler les participants durant la phase de création.Dans un même temps, un live stream permettait au public de suivre le déroulé de l'événement, mais aussi de présenter les équipes, les projets, les membres du jury, les coachs et autres invités.Les participants ont eu 48h pour créer un prototype de jeu jouable à partir d'un thème intitulé : "Les univers parallèles".L'ETPA sur le podiumÀ la fin de l'événement, le public a voté pour élire les gagnants, et ce fut les Iohannes Inc qui arrivèrent 1er avec leur jeu Flatten Penguin.Composition de la team : Max-Martin Sherie (développeur / chef de projet), Paul-Eli Rawnsley (level designer), Gianni Serène (modélisation 3D, animation, texturing), Romane Schreck (directeur artistique) et Nicolas Mendiboure (suppléant dev / artiste).Dans ce dernier, le joueur incarne un pingouin un peu particulier. En effet, la bestiole est capable de s'aplatir totalement, passant d'une forme 3D en 2D, lui permettant ainsi d'explorer d'anciennes ruines aztèques à la recherche de l'ultime trésor : un hot dog !  Malgré quelques difficultés techniques inhérentes à la création d'un jeu, comme la gestion de caméra qui a nécessité des changements au niveau du level design, la jam s'est déroulé dans une bonne entente générale. Un aspect humain qui est aussi recherché par les participants, que l'envie de progresser techniquement. Tester : Flatten PenguinL'autre équipe ETPA a tout de même obtenu la mention "honorable" du jury, avec leur jeu Espace temps. Cette fois, il s'agit d'un jeu dans lequel 2 joueurs se retrouvent coincés dans un sablier.Composition de la team : Francisco de Carvalho Pereira (rogrammer & level design), Lydie Ducat (artistic director & 2D/3D artist), Emma Cieutat (2D/3D artist & level design), Mael Lanjard (3D & VFX artist), Maxime Delhomme (gameplay programmer) et Charly Despeyroux (UI programmer & sound design)Espace Temps est un jeu compétitif qui se joue à 2 joueurs (clavier/manette) en local. Le but est de marquer le plus de points possible en déposant des objets dans des zones clefs. Tandis que le temps s'écoule et que le terrain évolue, les objets sont connectés et se déplacent parallèlement dans les "deux mondes" du sablier dans lequel les joueurs sont enfermés : un dans la partie supérieure et l’autre dans la partie inférieure.Tester : Espace tempsJetez un oeil au stream de l'événement ! Vous découvrirez à quoi ressemblent nos 2 équipes et les playtests de leur jeu respectifs.Stream replayUn mot des participants"Un événement qui nous a beaucoup appris ! D'abord dans les relations et les échanges qu'on a eu au sein de notre équipe, mais aussi au niveau de la méthode de travail. Et pour cela, on peut remercier les gars de 3ème année qui nous ont énormément aidé à progresser et à nous améliorer dans notre façon de travailler. On s’est vraiment donné au maximum et on a hâte de remettre ça !" (étudiant de 2ème année)"Une jam fantastique, digne de ses organisateurs qui nous a permis d'échanger avec nos filleuls ! Les étudiants de 2ème année nous on surpris par leur réactivité, leur motivation et leur implication tout au long du projet." (étudiant de 3ème année)"Travailler avec les 2ème année a été une expérience incroyable. Toujours à l’écoute, je les ai vus progresser en temps réel. Leur motivation était inspirante." (Max-Martin)Bel état d'esprit et beau travail d'équipe, on les félicite encore pour cette jam haute en couleur !

Etpa - Actualités
1649778700-trans-musicales-2022-illustration

Les Trans Musicales se mettent au jeu vidéo avec l'ETPA

04 avril 2022

Les Trans Musicales de Rennes ont confié à l’ETPA, la réalisation d'un jeu vidéo inspiré du festival. Après avoir arpenté ses scènes et ses coulisses, nos étudiants se sont mis au travail, pour un résultat des plus remarquables ! Un partenariat inéditImaginé l’été dernier, ce projet inédit tente de marier l'univers d'un festival de musique à celui du jeu vidéo. Alors que la 43e édition du festival se déroulait en décembre dernier, nos étudiants de 2ème année ont eu le privilège de découvrir l'événement de l'intérieur. Au-delà de l'expérience personnelle que chacun a pu vivre, ce fut un bon meilleur moyen pour s'imprégner des essences du festival et de comprendre les contraintes que pouvaient rencontrer leurs organisateurs et techniciens.Ainsi, les différents groupes d'étudiants participant au projet ont réussi à développer des jeux pertinents. Au final, les organisateurs des Trans Musicales ont pu apprécier 5 jeux différents lors d'une soirée organisée pour l'occasion.À titre d'exemple, Waverythm propose d'incarner un festivalier capable de se promener de scène en scène. Ces dernières sont matérialisées par des mini-jeux de rythme. "L’idée du jeu est de donner envie à des gens qui n’ont jamais mis les pieds aux Trans Musicales d’y aller."(Mathieu, étudiant)Dans Transmusic'Hype, le joueur incarne carrément un ingénieur son et lumière. Sa mission ? Régler tous les problèmes techniques, et typiques, qui peuvent arriver à tout moment dans le festival, au risque de briser l'ambiance et de gâcher le spectacle.Enfin, un autre projet nous permet de découvrir des musiques du monde entier ! Transphere est une sorte de quiz interactif, le joueur doit deviner de quelle partie du globe vient le morceau qu'il entend.  Maintenant que chaque prototype a été validé, les étudiants ont jusqu'à la rentrée prochaine pour "polisher" leur création, avant qu'elles ne soient testées par le public lors du prochain festival !Un passage à la radio2 min pour faire découvrir au public le projet qui réunit les Trans Musicales et l'ETPA :PODCAST

Etpa - Actualités
Voir plus d'actualités